Conférence : « Le concept de sépulture : de la sociologie à l’archéologie »

Date de l'événement : 29 octobre

Vendredi 29 octobre, 19h00

Monsieur Bruno BOULESTIN, anthropologue, médecin et chercheur rattaché au laboratoire PACEA de Bordeaux, nous présentera sa conférence sur le thème suivant :
« Le concept de sépulture : de la sociologie à l’archéologie »

« Depuis qu’elle existe en tant que discipline, l’archéologie s’est intéressée à l’étude des pratiques funéraires,
et l’archéologie de la mort (archéothanotologie) est même devenue aujourd’hui une véritable spécialité. Mais,
paradoxalement, ce n’est que dans le courant des dernières décennies qu’ont été posées les questions « qu’estce qu’une sépulture ? » et « comment la reconnaître ? ». Car d’une part ce qui est trivial pour un ethnologue ou un sociologue l’est beaucoup moins pour un archéologue confronté à la présence de restes humains dont, a priori, il ignore toute l’histoire. D’autre part, il existe des pratiques autour de la mort qui ne relèvent pas du domaine funéraire et ne conduisent pas à une sépulture. Ce sont ces questions qui seront abordées au cours de la conférence : en affinant les concepts sociologiques, on verra comment les transposer à l’archéologie et quelles sont les limites de l’exercice. »

Inrap, Centre archéologique de La Courneuve
Isabelle Abadie et Bruno Boulestin, anthropologues.
Observation d’ossements humains d’époque carolingienne.

Bruno Boulestin est anthropologue, et étudie les pratiques autour de la mort dans les sociétés anciennes. Il travaille sur des données issues de l’archéologie, de la bioarchéologie et de l’anthropologie sociale. Il s’intéresse particulièrement à l’étude des modifications osseuses, des traitements apportés au cadavre et à la question de la guerre à la Préhistoire.

 

La conférence, en accès libre sur réservation, sera suivie par un repas au restaurant de la Broche à Pierrot (16
euros par personne sur réservation). Les réservations seront faites par mail à l’adresse c.partiot@paleosite.fr